Temps de lecture :

Qui n'a jamais eu envie de quitter un site web dès l'ouverture de celui-ci à cause d'une pop-up dérangeante, d'une vidéo en autoplay ou d'une lenteur de chargement excessive ?
Le web évolue très rapidement et les mauvaises pratiques aussi. Je vais vous parler ici de toutes ces petites choses qui me font détester votre site web en 2019.

Non, je ne souhaite pas recevoir votre newsletter !

Les pop-ups des newsletters

Je pense que les pop-ups pour les newsletters restent les grandes gagnantes de 2019. Oui, vous voulez mon email, on l'a compris, mais mettons quelque chose au clair : vos pop-ups sont chiantes, m'empêchent de lire votre site et me donnent envie de partir à toute vitesse. De plus, si je souhaite m'inscrire à votre newsletter, je suis assez dégourdi pour le faire par moi-même sans qu'on ait besoin de me coller une pop-up sous le nez en mode Youhou ! Regardez ! Je suis là ! Donnez-moi votre adresse email ! Oui, c'est ça, juste là !
Ça ne dérange personne si vous mettez un lien Twitter ou Facebook pour vous suivre ou bien un formulaire d'inscription à la newsletter en bas de page, mais pas la peine d'en rajouter une couche, personne n'aime ça et ça dessert votre site et votre marque / entreprise.

Bandeau newsletter + application mobile : le combo gagnant !

Les bandeaux pour les applications mobiles

Non, je ne souhaite pas installer votre application mobile pour lire un seul article ou faire du shopping en ligne. De nos jours, chaque site d'e-commerce, chaque site d'actualités, chaque magazine, etc. a une application mobile qu'il essaye par tous les moyens de nous faire installer. Désolé, mais pour faire tout ça, j'ai déjà mon navigateur web et je ne souhaite pas vraiment installer des dizaines d'applications différentes uniquement pour lire des articles, visionner des contenus et acheter des fringues en ligne.

Notez le petit badge de notification rouge pour vous pousser à cliquer alors que je n'ai démarré aucune conversation.

Les bulles de chat de support client

Alors oui, c'est pratique, plus pratique que de devoir appeler un numéro de téléphone surtaxé ou d'envoyer un email sans savoir si on aura une réponse un jour. Mais ça peut rester petit et discret dans un coin de l'écran, pas la peine de faire en sorte que la bulle s'agrandisse et émette un son de notification dès qu'on arrive sur le site web. On sait demander de l'aide quand on a besoin, pas besoin de nous coller la bulle sous les yeux avec un message du type VOUS AVEZ UN PROBLÈME ? NON ? NOUS SOMMES LÀ SI VOUS EN AVEZ UN EN TOUT CAS. VOUS ÊTES SÛR QUE VOUS N'AVEZ PAS BESOIN D'AIDE ?
Surtout qu'une fois sur deux, la bulle est placée sur le menu du footer et vous ne pouvez plus cliquer sur certains liens, liens qui sont déjà cachés par le bandeau des cookies / RGPD… Ah, justement ! 😉

Les messages pour les cookies / RGPD

Alors oui, pour celui-là, je sais. Je sais que c'est apparu avec la loi sur les cookies, puis la loi sur le Règlement Général sur la Protection des Données. Mais ce n'est pas l'idée que je critique mais sa mise en place sur les sites web.
Dans les trois quarts des cas, on a le droit à un bandeau mal foutu qui prend la moitié de l'écran et qui nous annonce : « Acceptez-vous les cookies ? Oui » sans aucun autre choix. Quel intérêt ? Et ça, c'est quand vous ne tombez pas sur un site qui vous propose de personnaliser vos préférences via un module RGPD où tout est coché par défaut et où vous devez décocher les diverses conditions d'utilisation et vendeurs tiers un par un (voir le tweet au-dessus sur le site de Vice).

Heureusement, il existe des extensions comme I don't care about cookies qui permettent de ne pas subir ces bannières envahissantes à longueur de journée.

En vrai, je ne lis pas d'articles sur Voici, c'est juste pour l'exemple… 🙄

Les vidéos en autoplay

Cessez de lancer des vidéos, publicités et autres sons de façon automatique. Personne n'aime ça. Ça pompe de la bande passante et c'est emmerdant. Vous êtes tranquillement en train de faire des recherches sur Internet sur Voltairine de Cleyre (par exemple), vous cliquez sur le lien d'un article, vous commencez à lire, et là… DANS LA NUIT DE SAMEDI À DIMANCHE, UN POIDS-LOURD S'EST RENVERSÉ SUR LE PÉRIPHÉRIQUE, PROVOQUANT LA MORT DE 3 PERSONNES
Sérieusement ? 😒

Heureusement également, les navigateurs comme Firefox et Chrome ont commencé depuis quelque temps à faire la guerre à ce genre de pratiques.

Bonjour, vous connaissez les lecteurs vidéo HTML5 ?

Flash, Java, Silverlight, ActiveX, etc.

On est en 2019, lâchez l'affaire. #HTML5 #CSS3 toussa toussa…

Les pop-ups de notifications

Alors autant, sur un réseau social, sur un jeu en ligne ou sur un forum, ça peut être utile, autant sur un site d'actus, sur un site d'e-commerce ou sur un site de recettes de cuisine, ça n'a aucun intérêt et ça me gave de passer mon temps à cliquer sur NON MERCI pour ne pas recevoir vos putain de notifications.
On a un peu la même chose sur mobile avec les notifications push. Alors, oui, je souhaite recevoir des notifications push pour des applis comme Reddit, WhatsApp ou ma banque, mais non je n'ai pas besoin que vous m'envoyiez une notification push pour m'annoncer qu'un nouvel article sur le mariage du prince William est sorti dans la presse.

Les sites anti-adblock

Je comprends que votre site web a besoin d'argent pour fonctionner. Je comprends également que la publicité est le moyen le plus répandu pour financer un site web. Mais ce que je ne comprends pas, c'est que certains sites mettent tellement de publicités qu'ils en deviennent inutilisables : la page met deux plombes à charger, on a des pop-ups qui s'ouvrent, des vidéos en autoplay qui se lancent, des encarts de publicité animés ou défilants qui attirent l'œil, des liens trompeurs (les gros boutons Télécharger ou Download je pense à vous), etc.
Les annonceurs se plaignent ensuite que de plus en plus d'internautes utilisent un bloqueur de publicités, mais sans cette surenchère, avec une dose de publicités maîtrisée, on n'en serait peut-être pas arrivés là. Les annonceurs ont eux-mêmes tué leur business et maintenant ils pleurent. Et on joue donc maintenant à un jeu interminable entre ceux qui veulent se faire de l'argent avec la publicité et ceux qui ne veulent plus voir de pubs sur le web et les bloquent.

Problème : Il y a trop de publicités sur Internet.
Solution : J'installe un bloqueur de pubs.
Problème : Les sites détectent mon adblocker et m'empêchent de lire leurs contenus.
Solution : J'installe un anti-adblock killer.

C'est quoi la prochaine étape ? Un anti anti-adblock killer ? 🤯

Et tout ça sans parler des inombrables traqueurs que les publicités véhiculent et qui n'ont que faire du respect de votre vie privée.

Alors oui, c'est facile de critiquer et je ne dis pas que créer un autre système de financement soit simple. Mais quand on voit le nombre de personnes qui en ont marre de la publicité et qui utilisent un bloqueur de pubs, on se dit qu'il serait peut-être temps d'innover et de trouver une autre solution.
De plus en plus de sites comme Next INpact n'utilisent d'ailleurs plus de publicités au profit d'un autre système de financement, et ça a l'air de plutôt bien fonctionner.


Il y aurait encore plein d'autres choses à aborder comme les sites qui désactivent le clic droit, ceux avec une redirection vers un site mobile (le responsive design ça vous parle ?), les sites qui utilisent une progress-bar (regardez à droite de votre fenêtre, qu'est-ce que c'est ? Oui, bravo ! C'est une barre de défilement intégrée à votre navigateur qui remplit exactement le même rôle !), ceux qui ne sont toujours pas passés au 🔒HTTPS ou bien encore les sites lents ou remplis de bugs.

Bien sûr, tout n'est pas tout noir non plus et il y a aussi eu de nombreuses améliorations concernant l'accessibilité, les formulaires, les temps de chargement, etc.
On va donc essayer de rester positifs et espérer que certains points de cet article ne seront plus valides en 2020. 🙂

Blog Logo

Paul Aimé

Designer & Développeur web (iampox.com)


Publié le

Image

Kobalt

Un blog perso parlant web, design et vie privée

Soutenir ce blog